NOUVEAU PETIT COLOMBIER.COM

FORUM COMMUNAUTAIRE DES ILES SAINT PIERRE ET MIQUELON ET DE LEUR DIASPORA
Nous sommes le Mer Nov 14, 2018 1:54 pm

Heures au format UTC - 3 heures [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 
Auteur Message
UNREAD_POSTPosté: Mar Sep 09, 2014 10:36 pm 
QUARTIER MTR 1ere Classe
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Mai 30, 2010 2:24 am
Messages: 208
Localisation: Toronto
Non, aucun rapport avec la famille qui se trouve encore aux îles.
Ref : http://grandcolombier.pm/2011/12/03/le- ... e-bolloch/

_________________
Marc @lbert Cormier
Politique - Expatriés - Actualités
http://www.MarcCormier.com

Histoire des îles Saint-Pierre et Miquelon
http://www.GrandColombier.com


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Lun Sep 08, 2014 6:35 pm 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3257
Localisation: Seine et Marne France
Dis nous en un peu plus, pour nous mettre sur les rails. Ce Dr Lebolloch en question est-il de la famille des Lebolloch SPM

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Mer Sep 03, 2014 11:52 am 
MOUSSAILLON

Inscription: Ven Aoû 29, 2014 1:40 pm
Messages: 1
Mais....mais....c'est mon papi la !!! Au milieu, derrière les chiens..... :-o

oui oui...je suis bien le petit fils :smirk:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Sam Déc 03, 2011 7:42 pm 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3257
Localisation: Seine et Marne France
Ce qui voudrait dire....... que ce n'est pas impossible que tu aies épousé ta petite cousine (ou cousine issue de germain) Gaby ??????? Comme au temps de la noblesse..... :wink:

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Sam Déc 03, 2011 6:48 pm 
CAPITAINE DE CORVETTE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 7:16 pm
Messages: 1410
cela devait etre enormement lourd pour ces pauvres chiens... d'ailleurs il y en a un qui est ventre a terre, il n'en peut plus...

_________________
Brydie Drake


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Sam Déc 03, 2011 4:34 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4866
Tu n'as peut-être pas tort. J'ai découvert récemment que mon grand-père Lévêque "pourrait" être le père de Pierre Frioult (enfant naturel de père inconnu).

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Sam Déc 03, 2011 3:50 pm 
AMIRAL
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:34 pm
Messages: 4034
GABY - BIEN QUE CELUI DE DROITE N EST PARENT AVEC TOI QUE PAR MARIAGE - ON
JURERAIT TOI ETANT JEUNE - TU NE TROUVE PAS ?

_________________
ALAIN G.DEMINIAC


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Sam Déc 03, 2011 3:01 pm 
AMIRAL

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:59 pm
Messages: 4145
Localisation: Saint pierre et miquelon
on peut voir dans le laboratoire Marie Nicolas , Mr Frioult est dans une procession !victoria

_________________
Arlette Hacala Folquet


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Sam Déc 03, 2011 12:20 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4866
Cette photo de la collection Lebolloch, ( photo J. Briand ) est une photo que je connais bien, Dédé aurait pu la voir sur un mur de Pomme d'Api à Langlade. Il s'agit de l'attelage de chiens du père Auguste Madé et les 2 frères qui ont rempli les sacs d'oursins destinés à être vendus au Dr Lebolloch sont René Frioult à gauche et andré Frioult à droite.
Image

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Sam Déc 03, 2011 11:17 am 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3257
Localisation: Seine et Marne France
C'est un boulot monstre, que tu a fait là Gaby.

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Sam Déc 03, 2011 11:04 am 
AMIRAL

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:59 pm
Messages: 4145
Localisation: Saint pierre et miquelon
Merci à Marc et Dédé ,je n'avais pas entendu qu'il y avait cette fabrique !je me suis régalé des photos ,j'ai reconnu plein de personnes mon grand père maternel ,le tien est la aussi Dédé ,le papa de France etc de superbes photos victoria

_________________
Arlette Hacala Folquet


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Sam Déc 03, 2011 9:00 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4866
Je vous retransmets intégralement ma participation à une émission radio d'Andrée Lebailly sur RFO en 99. Il s'agissait de trouver un maximum d'anagrammes de la phrase "un oursin dans la mer". J'avais envoyé ces textes avec la signature Gabriel. Dans mes recherches sur le sujet j'avais évoqué(le 3/3/99) l'aventure du Dr Lebolloch et je site les prénoms de personnes travaillant avec lui : Clément, Marie, Charles en décrivant des actions correspondant à la photo. Dans l'immédiat je ne me souviens plus d'où je tenais ces informations. Je vais chercher.
Bonne lecture, rien que pour les anagrammes, vous verrez il a du boulot.


nouvelle série : émission jeu radio: “académie de l’île aux vainqueurs”, il s’agissait de faire sur plusieurs semaines un maximum d’anagrammes avec : UN OURSIN DANS LA MER
.01 02 99

Aux académiciennes
Qui nourrissent en l’oursin
Le piquant à l’antenne
Tous les mardis matin
De l’ana. en 17
Je livre la recette
Pour la conversation
Ou la conservation
Mieux vaut sans prétention
Uriner dans l’saumon
Qu’pisser dans un violon.

Un mur sidéral sonna, un nid russe anormal, un serin dans l’amour.

UN OURSIN DANS LA MER. 07/02/99


Académiciennes bonjour,

Tante Anna s’accroche comme l’oursin au rocher et ne cesse de piquer ma curiosité, avec sa question :
- comment peut s’user un animal rond ? La mer répond :
- Non seulement je fatigue l’échinoderme circulaire, mais comme le sel donne soif, je fais parfois d’un homme une queue de pelle, bref, je rends un marin saoul.
J’y répugne. Il n’y a pas plus d’intelligence chez un mec bourré que de raison dans un merlu. Même, pour faire bonne mesure dans le dénuement rationnel et la vacuité abyssale : on dira sans un merlu.
Les mammifères marins sont pour leur part bien mieux lotis. Leurs capacités cérébrales sont reconnues par tous: nul as, n’a ri d’un morse.
Comme tout a une fin, même le morse, je vous salue bien bas et vous prie de croire en mes mimiques endémiques académiques. Gabriel.

UN OURSIN DANS LA MER. 12/02/99 Suite

Immortelles amies du roc des triomphes, bonjour !

Anna me poursuit. Plus je fréquente cette grande énigmatique, plus je m’y attache. Pourtant le vent fou de l’île aux vainqueurs, pourrait disperser à jamais ses multiples caractères. Non, l’amour des mots est le plus fort, alors je ramasse les morceaux qui traînent.
Comme beaucoup, au début, j’imaginais l’assemblage usé, la recette éculée. Erreur ! Anna est pleine de ressources. Pour peu que vous la regardiez de près, elle vous met sous son L, vous plonge dans son O, vous défie de ses grands R, et veut en découdre avec son D. Vous voilà pris.
Remonte à la mémoire, l’histoire de ce breton...
Sur les pentes herbeuses de l’île, chemine le vicomte François René, qui tout seul se raconte, des histoires de vicomte. Remuant l’index il compte des rochers. Il y a là vingt grosses pierres massives, arrondies. L’écrivain note sur son carnet: “ l’île aux mégalithes béothuks dits, les vingt coeurs.” Dans son voyage en Amérique, deux manuscrits ne le quittent jamais : l’un, “ RADIN SANS MORUE ” l’autre, “ THON ET SARDINE NUS ”, roman lu. Ces récits peu connus narrent l’aventure d’un n’ours blanc qui rossa un milandre* nu, imprudemment sorti sans un rémora du Nil. Malheureusement ces oeuvres de génie ne furent jamais publiées, on dit qu’elles l’accompagnent dans sa tombe.
Soixante quinze ans plus tard, un autre voyageur croise à quelques lieues de là : le légendaire Némo, dont on nous a caché la persécution. De nature obèse, le malheureux capitaine est soumis à un régime drastique. - “On ne va tout de même pas promener un lard en sous-marin”, vocifère l’armateur. Les hauts-parleurs du Nautilus hurlent périodiquement ce rappel à l’ordre diététique, avec une violence, à rendre sourd un merlan sain. Tout ce tapage allège l’estomac du capitaine et libère la route du submersible. En plongée profonde rien n’est plus redoutable que les bancs de poissons et les nuées de lignes de pêche qui les traquent. Partisan d’un moratoire avant l’heure, le Nautilus diffuse aussi ce curieux message : - “no man’s land, usurier de la morue, arrière!” Pendant ce temps, étranger à cette triviale poursuite, Némo s’abîme gaiement dans la lecture d’un ana d’ormiers nuls. Sa cabine résonne longtemps des rires versés en cascades sur l’histoire du restaurant scandinave où le menu rassura l’ondin et sur le récit lu sans un ide marron. Dans son hilarité il répète avec un accent slave -”Comme dit Boris, en Suisse : dans Vodka, mieux vaut introduire l’anon du marin russe, qu’un silure dans un roman.”
La docte assistance de l’Académie, dont la sagacité déborde largement des rivages vainqueurs, aura remarqué qu’à un Némo affamé, irait bien un châteaubriant et qu’à un vicomte académicien de Mémoires, siéraient des moyens mnémotechniques. Pardon pour ce rapprochement hasardeux, assez conforme aux destins de ces deux hommes de lettres bien différents, amenés dans leurs pérégrinations réelles ou imaginaires, à fréquenter nos parages. La vénérable assemblée s’amusera aussi à noter, que le virtuel scientifique de Jules, présente souvent plus de vraisemblance, que le vécu poétique de François René.
Glorieuses amies de l’académie satellite sans coupole, cordiales divas de l’anagramme au fun, mes hommages.

Juste pour le plaisir de la phonétique, et pour Anna l’on susurre “MIN”.


Gabriel.



UN OURSIN DANS LA MER. 18/02/99 Suite


Amies du deuxième jour, victorieuses ouvrières de la onzième heure,
Bonjour !

Aujourd’hui la pêche continue. Tous les moyens sont bons. Professionnels, amateurs, touristes, naturistes même, peuvent s’y mettre. Au temps du lazaret, c’était différent. Un “nu” était un colon mis d’office en quarantaine dont les effets avaient été brûlés pour éviter toute contagion. Le Commandant Pierre Cren interdisait qu’un nu n’arma les doris de l’île.
Il faut savoir qu’à l’ époque il n’y a sur place aucun calfat, les soles font l’eau comme des mannes. Dans ces conditions on voit mal un doris suranné, gagner Saint-Pierre pour s’y faire réparer. Cantonnés sur l’ilôt, les hommes vainqueurs de la maladie, s’inventent des distractions. Chez les plus instruits, les concours d’anagrammes connaissent un remarquable succès. Soeur Andrée et soeur Roselle, de la congrégation St-L’ouïe de Grandzonde, en plus d’animer l’antenne médicale, assurent l’arbitrage des joutes anagrammatiques. Chaque dimanche après les vêpres, les plus férus s’attardent dans la cabane qui tient lieu de chapelle.
Ainsi le 19 septembre 1866, une poignée de lettrés disputent l’épreuve éliminatoire du tournoi d’été. Pierre Crassin et Louis Jourdan s’affrontent en finale. Notre dévouée soeur Andrée lance le défi : avec “un oursin dans la mer”. Dix minutes plus tard les champions rivalisent d’esprit :
Rions, un sandre m’a lu ! Attaque Crassin. Applaudissement polis dans la salle.
Dur sans l’mérou nain ! Réplique Jourdan avec emphase. Sans laisser le temps à son adversaire de se reprendre, il enchaîne :
—Que diriez-vous de cette équation : Un sandre moral si nu, plus, un moins sur la darne, que je divise par, minas un saurel rond et multiplie par mouler nana sur nid que j’ajoute à un néon* amiral d’URSS égale... un marsouin dans l’urne !
L’homme s’incline solennellement sous un tonnerre d’applaudissements. L’URSS en a intrigué plus d’un, mais il faut dire que sa conclusion est brillante. En effet, le vainqueur qui sera élu en fin de séance se verra décerner un marsouin d’or.
* Petit poisson d’aquarium très commun.
Crassin ne se laisse pas démonter, imposant le silence de ses deux bras tendus, il s’avance au coeur de l’assemblée , le menton haut.
— Je vais vous conter, l’histoire d’un peloton de gardes de sa gracieuse majesté, leurs bonnets d’ours bien enfoncés sur le nez et les oreilles. Le chef donne la consigne. Le mot de passe est : sur la glace l’ours marin danse nu. Faites passer! Les hommes en rouge se retournent les uns après les autres et chuchotent en direction des oreilles enfouies sous la fourrure.
le deuxième transmet : place un marin dans l’ourse. Fais passer !
le troisième garde : passe , un sourd las en marin...
le quatrième : les larmes d’un ours nain, fait suivre !
le dernier rapporte fièrement à haute voix : j’ai vu un ours malin danser.
Crassin excellent comédien a campé chaque personnage en variant les attitudes et les accents. Les spectateurs sont ravis. Pour leur plus grand plaisir, Pierre parachève son oeuvre : merci, merci, vous venez d’annuler marsouins.
La salle est debout. Les deux nonnes se consultent brièvement et proclament :
Marsouin d’or 1866, Pierre Crassin......
Marsouin d’argent, Louis Jourdan.
Ce dernier vexé, sans attendre les diplômes et les bisous, quitte la salle en marmonnant : Crassin... Crassin, vous en aurez de la crasse. Vous ne verrez nul marsouin danser, aussi vrai qu’un ânon admire l’URSS, vous rirez moins dans trois jours. Là encore personne ne comprit l’objet de l’admiration de ce poisson de mauvais augure.
Le 22 septembre 1866 la Colonie connut la tempête la plus dévastatrice de son histoire.

Cordiales égéries des canailles, des pigeons et de l’enfant perdu réunis, je vous salue marri, d’avoir à vous quitter.

Gabriel.


NB : Les anagrammes données par d’autres auditeurs, n’étant pas enregistrées, il se peut que se produisent des doublons.
UN OURSIN DANS LA MER. 25/02/99 Suite

Anaphiles Amies , de l’île triomphale, Bonjour !
Les chevelures brunes des goémons offerts
Ondoient sous les rochers dégarnis, c’est l’horaire
Annoncé de la grande marée et je n’ai qu’une idée,
M’emparer de l’oursin, cueillir l’échinidé.

Des 850 espèces connues des châtaignes de mer, quelques unes ont le mérite de porter des noms remarquables.
L’oursin mou. Attention c’est un mou redoutable. Il ne faudrait pas l’imaginer, lui, rond, nu, sans arme. Son corps capable de se gonfler ou de s’applatir est hérissé de piquants venimeux.
L’oursin surbaissé. En voilà un marin, né ras du sol, dont on ne parle jamais. Pourtant c’est le plus fréquent des oursins européens.
La souris des sables. Le seul oursin présent dans le monde entier. Petit animal gris, fouisseur, archaïque, suranné du sol marin. On le trouve souvent, en véritables troupes.
L’oursin minuscule. Petit flaneur qui d’après ce que j’ai lu, muse, nain, ras, rond. Sa taille ne dépasse pas un centimètre.
L’oursin en forme de coeur, parle d’un amour sans liner, sans paquebot ou sans piscine, d’amour nul, sans rien.
L’oursin lyre, diapason des profondeurs, il n’aime pas du tout l’air, mais donner un la sûr, lui convient.
L’oursin dollar des sables, dans la catégorie espèces sonnantes c’est un as, seul rond marin, naturel nord-américain capable de gréer un pauvre lamaneur, d’orins nus.
L’oursin géant nordique, pas sorti d’un anormal nid russe radioactif, ni d’un russe anormal, à mer basse est capable d’assurer un nominal repas de renard polaire.
Qu’écrire avec le Crayon d’ardoise , l’oursin littéraire, et à l’encre sépia qui fit la seiche Rossia damner un nul en orthographe.
Si j’avais le temps, je chercherais l’ana correcte avec bernard-l’hermite, mais nos minutes sont comptées. Soyons sérieux.
Je vous emmène, place Dupuy Fromy, dans les années 1937 et 1938. La curiosité nous pousse à pénétrer au domicile du sieur Lebollocq, vétérinaire de son état, connu pour sa thèse “un saurel si normand”. Il nous invite à traverser ses appartements où flotte une étrange odeur d’iode, insolite, jusqu’à ce que l’on découvre, à l’arrière de sa propriété, une petite fabrique de suprême d’oursins. Dans l’atelier le jeune Clément ouvre les tests par milliers, Marie de ses doigts fins extrait les précieux testicules. Comme par magie, sa main experte nettoie le jaune, rendu d’un seul coup d’un seul, sans marron. Le petit Charles prépare le feu, la cuisson doit être douce. Sur une grande table, des centaines de petits flacons attendent d’être remplis.
Pour fournir la matière première, monsieur Lebollocq a armé un grand doris, baptisé “FRIGO”. À son bord, le père Élie pratique la pêche aux collerettes, boëttées au lard. En relevant ses tentis, toujours déçu par la taille des oursins, il déplore : “croyez-vous qu’il y aurait des maous sur lard, nenni !” Pour compléter l’approvisionnement, la fabrique Lebollocq achète aussi aux particuliers des sacs d’oursins (format sac de jute à pommes de terre) au prix de 5 F l’unité.
Le produit fini est un beurre d’une belle couleur orangée, conditionné dans des petites fioles, aux étiquettes un peu ternes, portant cette accroche authentique :
“Pas bien présenté, mal habillé
je suis cependant le saint des saints
et je m’appelle suprême d’oursins”
Il est permis de penser que les préparatifs de la seconde guerre mondiale, ont conduit notre vétérinaire à regagner la métropole, tournant ainsi une page de l’industrie locale, qui ne manque pas de piquant.
Les chevelures brunes des goémons offerts
Brossent leurs mèches folles aux dos des oursins verts
Le flot reprend ses droits sur les rochers, vainqueur.
Des académiciennes j’ouïs le divin choeur...
Et merci aux anciens de fidèle mémoire
Qui m’ont bien rapporté ce petit bout d’histoire.

Mes soeurs les oursinières, le prochain jusant découvrira-t-il de nouvelles anagrammes épineuses? Vous le saurez en écoutant l’académie....
Gabriel.
UN OURSIN DANS LA MER. 03/03/99 Suite

Amies de l’académie, Bonjour !

Après m’être longuement penché sur la vie de l’oursin, j’ai imaginé que bien des choses, pouvaient se passer sous cette mini “géode”.

Un oursin dans la mer
Ne dit pas ce qu’il pense
On le suppose amer
Ulcéré dans sa panse
Renfermé dans ses piques
Secrètement blessé
Il paraît maléfique
Négatif hérissé
De sa bouche occulte
Aucune injure ne fuse
Ni blasphème ni insulte
Sans faire de bruit il muse
Librement onirique
Alimentant sa sphère de
Mondes féeriques
Et peuplant l’atmosphère de Rêves panoramiques.

Suivant la même lecture verticale, voici 17 anagrammes.

Un ladre sans un Miro, des oursins dans les poches
Numéro sans un liard, pauvre oursin inconnu
Ours dans un minéral, peu bavard l’oursin dur
Uranus nain les mord, méchante mini planète piquante
Ruminons dans la rue, oursin ne parlons pas
Sans ennui dur moral, tout va bien
Il rendra sans un mou, son sac d’oursins
Non il ramasse un dur, un oursin
Dans un seuil marron, couleur d’oursin
À munir d’un sens oral, pour la bonne bouche de l’oursin
Nul moindre n’assura, il fallait au moins être oursin
Sans un moral induré, pas le caractère trempé
Lundi eu sans marron, battu sans châtaigne
Animal nu orné d’URSS, oursin en poupée russe
Mardi nu sans un rôle, jour triste si on ne fait rien
Eros nul minauda nu, l’amour séduit sans rien
Remis un luron dansa, gai d’être guéri.


Pour répondre à la question d’Andrée, je confirme que tous les oursins mentionnés dans ma dernière correspondance existent vraiment(y compris le crayon d’ardoise). Je tiens mes informations de l’Encyclopédie LE MONDE ANIMAL de Bernard GRZIMEK, volume III.
L’académie doit dépasser maintenant les cent anagrammes, mais le jeu n’est pas tué, il en reste encore plusieurs dizaines, comme en vrac : un oursin de la Baltique : Un animal rond russe. Divertir un oursin : Amuser un rond salin. À un futur instit. de Moscou : À un normalien d’URSS. La Joconde en statue : Monna Lisa en dur, sûr. Le foot 98 : Un mondial sans ruer. Un pauvre noctambule : Un diurne mal sans or. Mauvais jour des châtaignes : Samedi marrons nuls. Le jour des bons mots : Nonne mardi a lus, sûr. On ne s’en fatigue pas : Nul mardi s’usera non...etc...et de meilleures...

Donc tous à vos crayons d’ardoise. Bon courage et à bientôt, peut-être.

Gabriel.

    UN OURSIN DANS LA MER. 015/03/99 Suite

Distinguées académiciennes, Bonjour !
Pour des raisons inconnues, ma correspondance postée la semaine dernière, ne vous est pas parvenue. Patrick ayant eu la bonne idée de fournir abondamment la chronique, ce fut très bien ainsi. Je reviens donc aujourd’hui, avec un texte plus étoffé.
Après m’être longuement penché sur la vie de l’oursin, j’ai imaginé que bien des choses, pouvaient se passer sous cette mini “géode”.

Un oursin dans la mer
Ne dit pas ce qu’il pense
On le suppose amer
Ulcéré dans sa panse
Renfermé dans ses piques
Secrètement blessé
Il paraît maléfique
Négatif hérissé
De sa bouche occulte
Aucune injure ne fuse
Ni blasphème ni insulte
Sans faire de bruit il muse
Librement onirique
Alimentant sa sphère de
Mondes féeriques
Et peuplant l’atmosphère de Rêves panoramiques.
*******
Passons aux anagrammes en vrac :
radin démuni : UN LADRE SANS UN MIRO 1
quidam fauché : NUMÉRO SANS UN LIARD 2
oursin pas bavard : OURS DANS UN MINÉRAL 3
fin propre : UN MALIN SANS ORDURE 4
allons en Inde : RUMINONS DANS LA RUE 5
léger célibat : SANS UN MARI NÉ LOURD 6
discret : IL DONNA SANS RUMEUR 7
un oursin mou : NON IL RAMASSE UN DUR 8
oursin brun : DANS UN SEUIL MARRON 9
pour la bonne bouche : À MUNIR D’UN SENS ORAL 10
pour le moins oursin : NUL MOINDRE N’ASSURA 11
bien dans son test : SANS UN MORAL INDURÉ 12
histoire d’USA : LUNDI SAM NOUS NARRE 13
oursins poupées russes : ANIMAL ORNÉ D’URSS 14
si on ne fait rien : MARDI NU SANS UN RÔLE 15
sac de noeuds en orbite : ENNUI NODAL SUR MARS 16
content de guérir : REMIS UN LURON DANSA. 17
*********
pauvre noctambule : UN DIURNE MAL SANS OR 18
pauvre déprimé : D’UN RUINÉ SANS MORAL 19
Foot 98 : UN MONDIAL SANS RUER 20
Joconde en béton : MONNA LISA EN DUR SÛR 21
jouer de l’oursin : AMUSER UN ROND SALIN 22
poissons au menu : ON SE MUNIRA D’UN SAR* 23
avec : SAUMON, DARNE SUR LIN 24
ou encore : D’UN LIEU SANS MARRON 25
ou encore : MENU:AURINS* LARDONS 26
et encore : RUMINONS DUR LA NASE* 27
pas cher : D’UN MARLIN*SANS EURO 28
pour manger partout : SUR UN SERAN* MONDIAL 29
à sécher : UN SAURIN*DANS L’ORME 30
clairons marins : SONNEURS D’UN AMIRAL 31
pas vu : UN MIRADOR SANS LUNE 32
pas entendu : SINON DANS LA RUMEUR 33
perdu : MON SURIN DANS LA RUE 34
cruel avant l’heure : MANDRIN UN SS L’A ROUÉ 35
oiseau : LE MANDARIN SUR NOUS 36
bovin : LE SAIN URUS NORMAND 37
ou porcin : URUS NÉANMOINS LARD 38
* sar,aurins,nase,marlins,seran,saurin,.etc....poissons (Encyclopédie B.Grzimek)
musical : RARE UN SON NU D’ISLAM 39
féministe : NANA LE SURNOM SI DUR 40
marié sans môme : UN MARI SANS UN DRÔLE 41
nourrice : NUL NOURRI SANS DAME 42
bête : MON RENARD NUL AUSSI 43
rusé : SOUS UN RENARD MALIN 44
Boris.....: UN RUSSE ANIMAL ROND 45
au même instit. : À UN NORMALIEN D’URSS 46
d’amour et d’eau fraîche:MINAUDER NU SANS L’OR 47
mariage salé : NOUS UNIR DANS LA MER 48
bon navigateur : UN MALIN ASSURE NORD 49
mauvais navigateurs : MARRIS ON ANNULE SUD 50
du syndicat des pilotes : D’UNIR NOS LAMANEURS 51
le jour où je bosse : MON LUNDI EN SARRAUS 52
le jour où il monte : SON MARDI SUR L’ÂNE NU 53
jours des bons mots que : NONNE A LUS MARDI SÛR54
après Defoe et Vendredi :NARRONS UN SAMEDI LU 55
on ne se fatigue pas : NON NUL S’USERA MARDI 56
sans excès : SANS MOURIR D’UN ÉLAN 57
anti-coco: ROLAND MINA UN RUSSE 58
drôle de colin : RIONS UN MERLU DANSA 59
silence : MARDI UN SON SERA NUL 60
S'arrêter sur un silence, paraît naturel. Le stock n’est pas tout à fait épuisé, mais l’exercice perd de sa fraîcheur.

Posé sur son rocher sous la houle marine
L’oursin n’en revient pas. Dire que pour me décrire
Des gugus zinzins, de mérou en marlin de saurin en sardine
Ont passé des semaines le jour à réfléchir et la nuit à écrire,
C’est à désespérer de leurs gros hémisphères.
Moi simple échinoderme dans ma bulle hérissée
J’n’en ai rien à cirer des humains sur la terre
Aux kilos d’anagrammes. Entre nous guérissez
Les gars, sinon vous finirez ...
Posés sur mon rocher sous la houle marine

Comme l’oursin a raison, amies de l’académie, j’ai bien l’honneur de vous saluer. Gabriel.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Sam Déc 03, 2011 8:08 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13500
http://www.grandcolombier.com/2011/12/0 ... ment-17327

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Heures au format UTC - 3 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com