NOUVEAU PETIT COLOMBIER.COM

FORUM COMMUNAUTAIRE DES ILES SAINT PIERRE ET MIQUELON ET DE LEUR DIASPORA
Nous sommes le Mer Déc 19, 2018 9:16 am

Heures au format UTC - 3 heures [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
UNREAD_POSTPosté: Ven Mai 30, 2014 6:48 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Le vieillissement nous fait crever, c'est vrai, et c'est aussi une valeur. La preuve tout le monde voudrait vieillir. (Autrement dit personne ne veut perdre la vie jeune).
Pour les personnes célèbres comme Pivot, qui ont passé leur vie à jouir de la reconnaissance des autres, perdre l'éclat des projecteurs et les applaudissements des spectateurs, c'est entrer dans l'antichambre de la mort. On remarque que ces idoles des médias reculent sans cesse le moment de prendre leur retraite. Tout se paye, à dépendre de la reconnaissance des autres on perd la capacité à gérer seul ses problèmes. Et quand ils s'agit de mourir on est seul.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Ven Mai 30, 2014 10:12 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13513
Texte de Bernard Pivot.

Extrait de son livre paru en avril 2011.



Bernard Pivot
Journaliste, animateur de télévision
(Émissions culturelles)


Vieillir, c’est chiant. J’aurais pu dire : vieillir, c’est désolant, c’est insupportable, c’est douloureux, c’est horrible, c’est déprimant, c’est mortel.
Mais j’ai préféré « chiant » parce que c’est un adjectif vigoureux qui ne fait pas triste.
Vieillir, c’est chiant parce qu’on ne sait pas quand ça a commencé et l’on sait encore moins quand ça finira.
Non, ce n’est pas vrai qu’on vieillit dès notre naissance.
On a été longtemps si frais, si jeune, si appétissant.
On était bien dans sa peau.
On se sentait conquérant. Invulnérable. La vie devant soi. Même à cinquante ans, c’était encore très bien. Même à soixante. Si, si, je vous assure, j’étais encore plein de muscles, de projets, de désirs, de flamme.
Je le suis toujours, mais voilà, entre-temps j’ai vu dans le regard des jeunes, des hommes et des femmes dans la force de l’âge qu’ils ne me considéraient plus comme un des leurs, même apparenté, même à la marge. J’ai lu dans leurs yeux qu’ils n’auraient plus jamais d’indulgence à mon égard. Qu’ils seraient polis, déférents, louangeurs, mais impitoyables.


Sans m’en rendre compte, j’étais entré dans l’apartheid de l’âge. Le plus terrible est venu des dédicaces des écrivains, surtout des débutants. “Avec respect”, “En hommage respectueux”, “Avec mes sentiments très respectueux”. Les salauds! Ils croyaient probablement me faire plaisir en décapuchonnant leur stylo plein de respect? Les cons! Et du « cher Monsieur Pivot » long et solennel comme une citation à l’ordre des Arts et Lettres qui vous fiche dix ans de plus !


Un jour, dans le métro, c’était la première fois, une jeune fille s’est levée pour me donner sa place. J’ai failli la gifler. Puis la priant de se rasseoir, je lui ai demandé si je faisais vraiment vieux, si je lui étais apparu fatigué.
-- “Non, non, pas du tout, a-t-elle répondu, embarrassée. J’ai pensé que”…


-- Moi aussitôt : «Vous pensiez que…?


-- “Je pensais, je ne sais pas, je ne sais plus, que ça vous ferait plaisir de vous asseoir”.


– “Parce que j’ai les cheveux blancs”?


– “Non, c’est pas ça, je vous ai vu debout et comme vous êtes plus âgé que moi, çà été un réflexe, je me suis levée”…


-- “Je parais beaucoup beaucoup plus âgé que vous”?


-- "Non, oui, enfin un peu, mais ce n’est pas une question d’âge”…


-- “Une question de quoi, alors?”


– “Je ne sais pas, une question de politesse, enfin je crois”…»


J’ai arrêté de la taquiner, je l’ai remerciée de son geste généreux et l’ai accompagnée à la station où elle descendait pour lui offrir un verre.


Lutter contre le vieillissement c’est, dans la mesure du possible, ne renoncer à rien. Ni au travail, ni aux voyages, ni aux spectacles, ni aux livres, ni à la gourmandise, ni à l’amour, ni au rêve.
Rêver, c’est se souvenir tant qu’à faire, des heures exquises. C’est penser aux jolis rendez-vous qui nous attendent.
C’est laisser son esprit vagabonder entre le désir et l’utopie.
La musique est un puissant excitant du rêve. La musique est une drogue douce. J’aimerais mourir, rêveur, dans un fauteuil en écoutant soit l’adagio du Concerto no 23 en la majeur de Mozart, soit, du même, l’andante de son Concerto no 21 en ut majeur, musiques au bout desquelles se révéleront à mes yeux pas même étonnés les paysages sublimes de l’au-delà.
Mais Mozart et moi ne sommes pas pressés.
Nous allons prendre notre temps. Avec l’âge le temps passe, soit trop vite, soit trop lentement. Nous ignorons à combien se monte encore notre capital. En années? En mois? En jours? Non, il ne faut pas considérer le temps qui nous reste comme un capital. Mais comme un usufruit dont, tant que nous en sommes capables, il faut jouir sans modération. Après nous, le déluge? Non, Mozart.

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Jeu Mai 08, 2014 4:00 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Pour avoir fait des études de philo, j'ai lu les grands auteurs, mais je préférais Spinoza à Kant. J'ai surtout retenu l'étape de la table rase chez Descartes et je m'efforce de me faire ma propre opinion sur le monde qui m'entoure sans me référer à personne et surtout pas à un système philosophique, idéologique ou religieux.
Tous les êtres vivants à ce jour sont seulement l'aboutissement d'une logique d'efficacité. La seule règle qui puisse convenir à toutes les sociétés n'est pas morale, mais pragmatique :ce qui est bon c'est ce qui fonctionne.
Justement l'anarchie ça ne fonctionne pas.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Jeu Mai 08, 2014 2:26 pm 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
Oui Le Naturel......Je pense que tu as lu "l'insociable sociabilité de l'homme" de Kant qui va dans ce sens, mais c'est dangereux, certains franchiraient vite pas vers l'anarchie. Voltaire lui répondrait, que c'est compter sans la "faiblesse de l'homme". Et avec l'individualisme ambiant..........c'est vrai que les moutons vont se faire bouffer. Ce monde sera très...dur

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
UNREAD_POSTPosté: Jeu Mai 08, 2014 9:50 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Comme d'habitude, je ne peux taire l'envie de donner un méchant coup de pied dans une fourmilière qui prospère partout sous la terre qui nous porte. Quand je vous aurai dit que ce système qui colonise toutes nos pensées ce sont les valeurs : le bon, le bien, le mauvais, le mal, le beau, le laid, le correcte, l'inadmissible, l'admirable, le méprisable....et pour couronner le tout les tabous, vous ferez la moue.
Historiquement tout ce carcan nous a été transmis d'abord par des scribes religieux, puis par des intellectuels de tous crins et ce qui devient dramatique par un harcèlement médiatico-commercial omniprésent. Toutes ces tendances coexistent sur la planète dans des lieux différents en créant des conflits culturels, religieux, politiques, sociologiques qui nous pourrissent la vie.
Les valeurs sont en quelque sorte les indispensables règles du jeu, elles fonctionnaient quand elles étaient consensuelles car imposées à tous par une religion obligatoire. Aujourd'hui nos sociétés occidentales sont en recherche de nouvelles valeurs moins contraignantes, ce qui me plairait, mais malheureusement, on veut faire du neuf avec du vieux. On ne fonde pas le bien et le mal sur des bases rationnelles mais sur des états affectifs. Les manipulateurs d'opinion s'ingénient à fabriquer des empathies, des sympathies, des haines, dans le but unique de faire voter et de faire acheter.
Le NATUREL étant une valeur sûre reconnue, je recommanderai de copier notre comportement moral sur la nature : ce qui est bon c'est ce qui marche à terme.
Je ne prendrai comme exemple que l'honnêteté, valeur complètement disparue aujourd'hui du discours public. (Quand vous entendrez ce mot dans un talkshow prévenez-moi). Je ne jugerais pas l'honnêteté comme étant moralement bonne mais comme la condition efficace , assurant la meilleure relation entre les hommes. En y regardant bien vous verrez que les hommes sur terre auraient intérêt à régler leur système de valeurs sur la loi naturelle de l'efficacité.
Nous en sommes encore très loin, mais avec l'imprégnation informatique de toutes les sociétés humaines, la logique binaire finira par triompher. Je crains fort que des pans entiers de l'humanité fonctionnant à l'affectif ne doivent s'éliminer mutuellement avant d'y arriver.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC - 3 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com