NOUVEAU PETIT COLOMBIER.COM

FORUM COMMUNAUTAIRE DES ILES SAINT PIERRE ET MIQUELON ET DE LEUR DIASPORA
Nous sommes le Mer Déc 12, 2018 7:38 am

Heures au format UTC - 3 heures [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 903 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 13  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Nov 05, 2018 9:57 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
243669

Plus 243600 visites!!!

Sam 3 Nov 2018 20:16

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Sam Nov 03, 2018 9:16 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
Aubert de la Rue 1944


LE PARLER SAINT-PIERRAIS 87
Graler du café, des patates, etc. ..., garrocher (lancer), espérer avec le sens d’attendre : espère-moi, espère un moment. Les Saint–Pierrais se servent du mot de place (plancher) : laver la place, de ripe pour copeau, de catin pour poupée, de bouillée (petite forêt), de carre, souvent employé au lieu de rue : virer à la carre (tourner le coin de la rue). J’ai souvent entendu dire à matin au lieu de ce matin : il a venté bonne brise à matin. Quand à l’expression j’ai mal ès-mains pour « j’ai mal aux mains », on la relève surtout à l’Île-aux-Marins, où elle tend à disparaître.
Plusieurs mots sont d’origine acadienne. C’est le cas de buttereau, venant des Îles-de-la-Madeleine et signifiant dune. Il en est de même de bouchure (clôture), de pagée (travée de clôture), de bois de violon (mélèze), de pilot (tas, amas ; par ex. un pilot de neige). Plusieurs de ces expressions sont du reste particulières à Miquelon, où vivent plusieurs familles venues autrefois des Îles-de-la-Madeleine. Tels sont berry (sorte d’airelle qui se dit graine rouge à Saint–Pierre), rencharger (recommander tout spécialement), rentraver, qui dérive de rentraire (Accommoder, repriser), se greyer déformation de gréer (se monter, se munir). Attraper un saumon (recevoir un averse) est une locution typiquement miquelonnaise.
Quelques vocables empruntés à l’acadien sont en réalité issus de dialectes indiens. Tels sont cacaouites de Kakaoui, et moyac ou moïac, noms donnés à deux canards sauvages. Doris, également en usage aux Îles-de- la-Madeleine pour désigner une embarcation à fond plat, est aussi d’origine indienne.
Un petit nombre de mots sont seulement empruntés au parler canadien-français de la Province de Québec. On peut citer entre autres : marionnettes (aurore boréale), traîne (luge, traîneau), bluet (myrtille), ressource (source), piquet (pieu).
Les vocables anglais passés dans le langage de l’archipel sont encore relativement rares. Leur introduction date principalement de l’époque de la fraude, pendant laquelle de nombreux Anglo-Saxons séjournèrent à Saint–Pierre. Les prospectus canadiens et américains en ont acclimatés quelques-uns aussi, ayant principalement trait à l’automobile et à l’électricité. La plupart de ces mots anglais n’ont subi aucune modification et sont employés tels quels. Citons notamment: truck (camion), gazoline (essence), starter (démarreur), plug (fusible), Switch (prise de courant 36), poker (tisonnier), slip (cale de halage), mop (faubert), spruce (épicea). Il est très courant de dire Christmas au lieu de Noël. L’adjectif anglais smart revient à tout instant dans la conversation, surtout avec le sens de « en bonne forme ».
D’autres vocables anglais ont été quelque peu francisés. Un tiaude, sorte de ragoût de morue, vient certainement de stew, de même que daubale, désignant une boule de pâte, dérive de dough-ball. Les Miquelonnais préfèrent appeler ce plat du nom de berdouille. Pudding fait poutine. Il en est de même de tub, qui s’écrit et se prononce tobe et s’applique à un seau de bois dans lequel est importé le beurre. L’appareil de chauffage central est la fournaise (de furnace). Quant aux clabords, venant de clapboards, ce sont les planches employées pour le revêtement extérieur des maisons, à la place des bardeaux.
Le vocabulaire saint-pierrais comprend plusieurs mots d’origine locale. Je n’ose cependant affirmer que tous ceux que j’ai relevés comme tels soient rigoureusement du cru. Peut-être en est-il certains parmi que l’on trouverait dans l’Ouest de la France. Voici pour commencer quelques verbes.
Paquer veut dire emballer et se paquer a le sens de se couvrir, s’envelopper chaudement. Dépoucher est l’équivalent de l’expression « fausser compagnie ». Gabionner, c’est cacher, dissimuler un objet ; on gabionne les épaves recueillies le long du littoral afin de les dissimuler à l’Inscription maritime. Vagotter se dit de quelqu’un qui traîne dans les rues, mais je l’ai entendu également dans le sens de patauger dans la neige fondante. Quand le tambour public se fait entendre dans les rues de Saint–Pierre pour proclamer un avis, on dit qu’il bannit. Des enfants en train de faire une sottise, préviendront un de leurs camarades qui va se faire gronder, en lui criant « veille-donc ».
Et maintenant quelques substantifs :
Une choquette est une boite de conserve vide ; un évier est une dalle. Les pêcheurs saint-pierrais se servent du mot remer au lieu d’amer, tandis que les Miquelonnais emploient remarque. Ce dernier est du reste d’un usage fréquent dans tout l’archipel dans le sens de signe ou de marque. Une couline est une légère dépression du sol et également une ruelle étroite.
Parmi les vocables propres à l’archipel plusieurs sont en rapport avec des phénomènes météorologiques. Le chalin ou feu-chalin est la lueur lointaine produite par des éclairs de chaleur. Le poudrin désigne une neige impalpable, comme en amènent certains vents secs et froids lors des grosses tempêtes d’hiver ; le coup de poudrin de Saint–Pierre est l’équivalent de la poudrerie au Canada et pour lequel nous employons le mot anglais
36 Note du copieur : Je dirais plutôt « interrupteur » pour Switch et non prise de courant.

SAINT–PIERRE ET MIQUELON 88
de blizzard. On a donné le nom de crémi à une forme de glace particulière, sans cohésion, qui apparaît sur la mer quand celle-ci commence à geler. Un dégelis est un dégel tout à fait local, tel qu’il s’en produit parfois sans raison apparente l’hiver à la surface des étangs. Il y a lieu de remarquer que ces deux termes de crémi et de dégelis se retrouvent en Acadie, mais non pas dans la province de Québec. Assuetie et anordie, ce dernier mot à peu près abandonné, s’appliquent respectivement à des coups de vent des secteurs sud et nord.
Plusieurs mots sont employés avec une acception différente de celle qu’ils ont dans la métropole. Ainsi le terme de montagne s’applique d’ordinaire aux terrains incultes, sans que la notion d’élévation n’intervienne nécessairement. On dit d’un espace en friche qu’il est demeuré en montagne. Pour un marin saint-pierrais, un haut-fond a exactement le sens opposé de celui que nous lui connaissons ; il signifie eau profonde, tandis qu’un bas-fond est synonyme de batture, d’endroit sans profondeur. Un cap n’est pas nécessairement un point saillant du littoral, mais s’applique aussi bien à un sommet quelconque de l’intérieur. Le mot brousse n’a pas la signification que lui accordent généralement les coloniaux, car il s’agit ici d’un sapin nain et rampant. Un tas est une pile (une pile de foin). Les Langladiers, pour aviser les promeneurs de ne pas marcher dans l’herbe tant que les prés ne sont pas fauchés, les invitent à ne pas piler le foin. Ils diront, d’autre part, une balle pour une botte de foin, de même qu’un paquet au lieu d’une botte de carottes. On ne va généralement pas cueillir des fraises, mais on va les ravager.
Un fourneau est un poêle de cuisine. Au lieu d’une perche ou d’un mât, on dit généralement une gaule (une gaule de pavillon). Pour acheter des ampoules électriques, il convient de demander des becs de lampe, de même que l’épicier vous vend du schiste et non pas du pétrole. On entendu souvent les pêcheurs parler de leur cirage (ciré) et de leurs bottes montées (montantes). Une personne adossée est une personne voûtée.
Les Saint–Pierrais ont fait d’affoler un verbe intransitif, d’un emploi très fréquent : un enfant affole (prend peur), un moteur affole (s’emballe). A Saint–Pierre, le verbe ramasser a souvent le sens de ranger et de mettre en sûreté. Endauber, c’est mettre en conserve et le mot d’endaubage s’applique à toutes les conserves, quelles qu’elles soient. Endauber est employé parfois au figuré. De quelqu’un qui retarde, qui n’est pas à la page, on dit qu’il est endaubé dans de la mélasse. Frimas a d’ordinaire le sens un peu spécial d’embrun. Une risée de vent se dit une arisée Quant à l’expression la mer qu’est qu’une fumée, les pêcheurs l’emploient les jours de grand vent, lorsque sa surface agitée est couverte d’écume. Une autre locution qui leur est propre est celle brume masquée, synonyme de brume opaque.
Relevons, en passant, quelques autres expressions particulières aux îles, dont certaines ne manquent pas de pittoresque. C’est le cas de trempé-mouillé, nous dirions douché et de pourri-consommé, pour abîmé, hors d’usage. C’est un vrai cinéma est typiquement saint-pierrais ; cette locution équivaut à « c’est une comédie » ; on dira de même de quelqu’un qui vient de faire une scène, une esclandre, qu’il a fait tout un cinéma. Il n’y a pas de presse (vous avez le temps, rien ne presse) et ce n’est pas gênant (C’est bien, c’est entendu), s’entendent à tout instant. L’expression tout de suite, revient aussi continuellement dans la conversation, mais avec une acception légèrement différente de celle que nous lui donnons. Tout de suite est en effet l’équivalent de « en ce moment » (Je vais bien tout de suite, Il neige tout de suite).
Une locution saint-pierraise par excellence est de quoi, qui a, en principe, le sens de « quelque chose », mais peut désigner tout ce que l’on veut. Avez-vous de quoi ? Trouve-t-on de quoi dans ce magasin ? D’une personne venant d’être opérée, j’ai même entendu dire qu’on lui avait enlevé de quoi dans le ventre. Il est payé pour (il connaît cela, c’est son affaire) s’entend très souvent, de même que Il y a apparence (il va y avoir). On dit, par exemple, qu’il y a apparence de capelan, de Nordet, etc. ...
Être bien pouillé peut se traduire par « être chaudement vêtu ». Déceptionné est un affreux barbarisme fort répandu ; Je suis déceptionné se disant à la place de « je suis déçu ».
Pour clore cette énumération, voici enfin une formule de politesse souvent employée : C’est-y votre temps çà ? pour « bonjour » ou « comment allez-vous ? ».
Il y a lieu de relever aussi certaines formes vicieuses de prononciation. Ainsi le oi se prononce d’habitude oué dans la dernière syllabe sonore des mots. Par exemple voir se dit vouér. La voyelle a se change parfois en è comme dans homard. Le è se prononce fréquemment é comme il arrive dans les mots père, mère, frère etc. ... Le eu de beurre, heure, malheur et d’autres mots semblables se dit à la manière de eu de jeu ou de peu. La voyelle o a, dans la plupart des cas, le son qu’elle a dans des mots tels que rose et pose. D’autre part, une oreille saint-pierraise ne fait guère de différence entre les deux sons an et on, que beaucoup prononcent de la même façon.
Plusieurs substantifs masculins sont couramment employés au féminin. On dit ainsi une étang (la grande étang), une arbre, une bol, une crabe, une moustique, une endroit, une hiver, une été, une avion. L’inverse se rencontre également, mais plus rarement. Le mot céruse est considéré comme étant du masculin, houle également (un long gros houle).

LE PARLER SAINT-PIERRAIS 89
Mentionnons encore, comme autres particularités du langage, l’habitude de ne pas élider la voyelle de l’article devant le mot ouest. On dit donc : le Ouest. la pointe du Ouest. C’est un usage fréquent de substituer à la préposition de la préposition à dans les noms de lieu, (comme dans îles aux Marins, anse à Pierre, cap à Ross, etc. ...
Quelques formes de syntaxe sont amusantes à noter. Ainsi use-t-on volontiers de l’inversion dans les exclamations, celles-ci exprimant d’ailleurs l’opposé de ce que l’on veut dire. L’expression « Mauvais que c’est çà ! » n’a d’autre signification que « Cela n’est-il pas bon ! ». Pour dire que le temps est superbe, beaucoup emploieront la locution « Pas beau qu’il fait aujourd’hui ! ».

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Jeu Jan 25, 2018 4:17 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
CABESTAN

Fichier(s) joint(s):
Capture d’écran 2018-01-25 à 14.04.59.png
Capture d’écran 2018-01-25 à 14.04.59.png [ 14.86 Mio | Vu 12261 fois ]


Bruno Claireaux sur facebook: Extrait de l'ouvrage de Marc DÉRIBLE : 101 monuments et constructions : " Le modèle maintenant standardisé, en
bois, peint en rouge le plus souvent, présente un bâti carré
bien chevillé au sol (souvent bétonné), avec des contreforts s'appuyant aux montants. Au centre, le cylindre vertical sur lequel s'enroule le câble de halage est muni : à la base, d'une mèche ; au sommet, d'un cerclage de fer. Pour que le câble ne frotte pas sur le bois ou au sol, un petit rouleau métallique se fixe horizontalement entre deux montants. Un trou quadrangulaire laisse passer une barre (2,50 m à 3,00 m) qui se verrouille, une fois l'opération terminée, à l'aide d'une barre plus petite appelée traverse ou barre d'arrêt.

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Jeu Jan 25, 2018 3:33 pm 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
ou bien comme un capelan de 3 soleils ....

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Jeu Jan 25, 2018 12:09 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Gras qu’il est, épais comme un bardeau !

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Jeu Jan 25, 2018 9:10 am 
AMIRAL

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:59 pm
Messages: 4157
Localisation: Saint pierre et miquelon
alors ,j'ai appris quelque chose,c'est comme le Pet de Nonne ! puisque ,c'est de la pâte à choux !
Victoria

_________________
Arlette Hacala Folquet


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Jeu Jan 25, 2018 7:37 am 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
Par les temps qui courent c'est plus prudent...... :rofl: :lol: "Sortez couvert" comme dit l'animateur Christophe De Chavanne :rock:

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mar Jan 23, 2018 7:23 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
Vilain qu'y fait! Un vrai temps a met' une capote!

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Dim Jan 21, 2018 11:36 am 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
ok DD merci. j'ignorais totalement ce mot.

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Sam Jan 20, 2018 6:58 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
Les poufs cheznoo c'était les choux à la crême - Ce doit être le nom donné par mon ancêtre irlandaise Helene Hartley ....

Le mot vient de l'anglais "puff pastry" - qui veut dire "Pâtisserie gonflée"

DD

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Sam Jan 20, 2018 9:22 am 
AMIRAL

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:59 pm
Messages: 4157
Localisation: Saint pierre et miquelon
Beaucoup de nos mots ne sont plus usités ,à part celui de mailloux qui a résisté au temps !!!!
Victoria

_________________
Arlette Hacala Folquet


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Sam Jan 20, 2018 8:20 am 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
Je viens de relire les posts. "Pouf en pâtisserie". J'avoue que ça ne me dit rien. Quelqu'un peut développer ??????? please............

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Ven Jan 19, 2018 9:45 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
PRESQUE 160,000 VISITES DANS CETTE RUBRIQUE

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Ven Jan 19, 2018 9:39 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
J'avais entendu Anita en parler une fois et elle semblait penser que c'etait une déformation de "Maloins" de St Malo....

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Jeu Jan 18, 2018 10:58 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Pour l’origine du mot Mailloux je penche pour les marins des chalutiers, pêchant à la maille, et non plus à la ligne.
Dans la première époque des voiliers et des mannes, donnant mannioux/Mailloux les habitants étaient eux-mêmes des métros de fraîche date, qui pouvaient se distinguer par le niveau de vie ( les gros du quai et les autres) , mais le souvenir des origines communes était vivace.
L’usage du mot semble d’ailleurs dater des années 1920. Mes arrières grands parents étaient nés à Yffiniac (st Brieuc) et près de Granville.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mer Jan 17, 2018 5:09 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
En fait en France on ne peut pas distinguer de Mailloux, les métropolitains deviennnent Mailloux en posant le pied sur les îles.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mer Jan 17, 2018 9:17 am 
AMIRAL

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:59 pm
Messages: 4157
Localisation: Saint pierre et miquelon
::hahaha:: excellent ces anecdotes !
Victoria

_________________
Arlette Hacala Folquet


Dernière édition par victoria le Sam Jan 20, 2018 9:20 am, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mar Jan 16, 2018 5:40 pm 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
::hehe:: .... Une petite anecdote ...... Pour planter le décor: çà m'est arrivé cette après midi, dans une des salles d'attente de Hôpital La Salpétrière à Paris.

J'étais plongée dans un bouquin, quand j'entends la secrétaire médicale appeler << Monsieur Mailloux >> et mon mari me dire << à part toi y a que ça ici, des mailloux.....elle va avoir du mal à trouver le bon. >> ::hahaha::



::moqueur:: guy

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mar Jan 16, 2018 1:52 am 
MATELOT
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Fév 16, 2010 1:15 am
Messages: 61
Gaby a écrit:
Toujours bien mise notre Gertrude, jamais décalvatrée.



faut dire qu'il fait plus un temps à cache-col qu'à falle ouverte
::vent2

_________________
Auguste Audoux
"On mesure l’intelligence d’un individu à la quantité d’incertitudes qu’il est capable de gérer"


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Jan 15, 2018 2:44 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
On avait une prof d'anglais qu'aimait bien enseigner "en cuisse"!
Tout à son honneur pour les regards rêveurs... surtout quand, nenchâlament, elle s'asseyait sur le coin de son bureau!
::hehe::

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Jan 15, 2018 12:05 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Toujours bien mise notre Gertrude, jamais décalvatrée.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Jan 15, 2018 7:37 am 
CAPITAINE DE CORVETTE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Fév 14, 2010 7:43 pm
Messages: 1324
Localisation: rennes france
Viens de voir que Gertrude avait ramassée les oursins à la mope au quai du frigo , si ca c pas SPM!!!!

_________________
jo le dorissier


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Jan 15, 2018 1:48 am 
MATELOT
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Fév 16, 2010 1:15 am
Messages: 61
Je me souviens avoir entendu "en cuisse" à une lointaine époque, les débuts de la minijupe ? en bras de chemise également mais cette-là est plus plausible, expression du moyen âge signifiant en pantalon et chemise sans veste, décontracté.

_________________
Auguste Audoux
"On mesure l’intelligence d’un individu à la quantité d’incertitudes qu’il est capable de gérer"


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Dim Jan 14, 2018 6:15 pm 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
Daudet est né à Nîmes.......Comme mon amie.........ceci explique cela. C.Q.F.D. :up: :clap:

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Sam Jan 13, 2018 10:23 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
On la trouve dans la littérature... Loc. En taille. En corsage, en robe, c'est-à-dire sans manteau ni vêtement de dessus.
Être, sortir en taille. La gentillesse ouvrière des jeunes femmes qui courent Paris en taille, un bonnet blanc sur leurs cheveux ébouriffés (A. DAUDET, Crit. dram., 1897, p. 109).
Bien que ce soit jour de grande fête, la femme est en cheveux et en taille (...) et l'homme a gardé son tricot et sa cotte de travail (COPPÉE, La bonne souffrance)

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Sam Jan 13, 2018 5:54 pm 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
J'ai un amie du Gard (donc rien à voir avec SPM), qui m'a dit "Sortir en taille". Elle m'a sidérée, il y a des années que je n'ai plus entendu cette expression bien de cheznoo. Il faut croire qu'elle traîne aussi du côté de Nîmes. Faut bien qu'elle ait une origine qq part.

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Sam Jan 13, 2018 12:12 pm 
QUARTIER MTR 1ere Classe
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mar 26, 2011 12:27 pm
Messages: 212
Gaby, biscot est plus convenable que " bicot", je n'ai aucune origine Africaine. Les doigts ne font pas toujours, ce que le cerveau leur commande. Mdr

_________________
Biscot


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Sam Jan 13, 2018 10:09 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
Ouais fallait faire des poufs pour une pièce montée non?

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Ven Jan 12, 2018 8:27 pm 
AMIRAL

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:59 pm
Messages: 4157
Localisation: Saint pierre et miquelon
se débiner ! et Pouf en pâtisserie ?
Victoria

_________________
Arlette Hacala Folquet


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Ven Jan 12, 2018 6:58 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Bicot avec le temps on va chercher dns les couches plus profondes du cerveau. Pour calter, Brasseur ne l’a pas mis dans son dictionnaire. Je connaissais aussi seulement le sens : être ivre.
Calter au sens commun de partir vite, mot d’argot français, n’etait pas employé à SPM, on lui préférait déraper. Dérape de d’là.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Ven Jan 12, 2018 3:02 pm 
QUARTIER MTR 1ere Classe
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mar 26, 2011 12:27 pm
Messages: 212
Il y a deux jours, je visite un copain qui était à refaire le carrelage de sa cuisine, voyant l'avancement des travaux, je lui ai sorti " Ben dion t'as pas piné " , il a éclaté de rire et de lui expliquer, que cheznoo cela voulait dire , qu'il avait fait vite...J'ai rigolé avec lui. Il y avait bien longtemps que je n'avais utilisé cette expression qui est sortie d'un coup, comme un pet sur le gazon.

_________________
Biscot


Dernière édition par biscot2 le Sam Jan 13, 2018 12:01 pm, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Ven Jan 12, 2018 8:28 am 
AMIRAL

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:59 pm
Messages: 4157
Localisation: Saint pierre et miquelon
Il y a 2 jours ,il y avait une expression à découvrir dans l'émission "Brume de Capelans " Caleter , pour se sauver ou pour aussi avoir trop bu ,dans ce sens ,il me semble l'avoir entendu ...
,je ne l'ai pas retrouvé dans les livres que j'ai ...? Je suis à lire le livre de Francine Langlois Girardin "Les Cracheurs de Sang " ( Qui est très bien ! mais le poids du livre est terrible ,pour moi ! ) elle fait allusion aux pâtisseries,beignets du temps du Carnaval et des ,poufs , ,ça jamais entendu ... ? donc j'ai encore à apprendre des expressions de cheznoo ! et vous ?
Victoria

_________________
Arlette Hacala Folquet


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Jeu Fév 09, 2017 12:11 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
https://tinyurl.com/gra8a4c

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Dim Fév 05, 2017 3:42 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
http://docplayer.fr/21798290-Saint-pier ... uelon.html

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mer Oct 05, 2016 10:55 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Un maudit coup de jeune, vilain que c'est. Notre mémoire visuelle, conserve aisément des images de notre enfance, pour ce qui est des conversations dans la forme de l'époque c'est plus difficile.
Pourtant nous écoutions le monde parler, à table parfois fallait se taire, laisser les grands s'exprimer. On peut garder les idées, mais faute d'utiliser le vocabulaire il disparaît.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mar Oct 04, 2016 7:39 pm 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
:up: :wink: je viens de prendre un coup de jeune..... :grin:

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Oct 03, 2016 7:48 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
On aurait dit :
-madame est là?
-non elle est partie en drive.
-vous voulez dire qu'elle est Sortie?
-ben oui elle est en bordée
-savezVous quand elle va rentrer ?
-ben non, elle a mis les bouts à 3heures sans dire quand elle va rappliquer à la cabane.
-dommage je souhaitais la voir;
-si madame veut l'attendre je l'amène au salon
-merci j'ai d'autres visites faire;
-madame est partie en virée
-je vais en face
- pas la peine c'est barré......

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Oct 03, 2016 11:58 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
L’Egalité des îles Saint-Pierre & Miquelon, 5 janvier 1893.

Scènes de la vie St-Pierraise. Visites du premier de l’an :
La visiteuse sonnant. – Madame X… est-elle chez elle ?
La petite bonne ouvrant. – Non, Madame, elle est en dérive.
La visiteuse. – Comment en dérive ? Vous voulez dire qu’elle est sortie ?
La petite bonne. – Oui, madame, elle est en bordée.
La visiteuse. – Savez-vous quand elle rentrera ?
La petite bonne. – Je n’en sais rien. Elle a déserté vers trois heures. Elle n’a pas dit quand elle rallierait.
La visiteuse. – Comme c’est ennuyeux ! Moi qui espérais tant la rencontrer !...
La petite bonne. – Si madame veut embarquer dans le salon ?,
La visiteuse. – Mercie, mais j’ai encore d’autres visites à faire.
La petite bonne. – Madame est en dégrât ?
La visiteuse. – En dégrât ! qu’est-ce que vous voulez dire ? En dégrât !...
La petite bonne. – Je veux dire que madame va de port en port…
La visiteuse. – Je vais en fae.
La petite bonne. – Inutile, quelqu’un tout à l’heure a turlutté la sonnette. Personne n’a mordu !...
La visiteuse. – Vous avez, ma fille, une façon de parler tout à fait pittoresque. Quand vous quitterez cette maison, je vous prendrai à mon service.
La petite bonne. – Avec plaisir, si madame ne me souque pas trop.
La visiteuse. – Vous souquer, j’en aurais trop de regret. Vous me plaisez trop comme vous êtes.
La petite bonne. – Je déraperai d’ici à la première embellie.
La visiteuse en s’en allant vaguement inquiète. Pourvu qu’elle ne me demande pas en outre de ses gages, des gratifications.

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Mai 16, 2016 2:09 pm 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
Brume de capelans.......bien entendu :wink:

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Dim Mai 15, 2016 8:42 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
Quand tu pètes un coup dans la brume!

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Dim Mai 15, 2016 11:40 am 
VICE-AMIRAL
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Fév 17, 2010 5:59 pm
Messages: 2839
Localisation: Yarmouth Nova Scotia
Tun bon un peu foque..cherche!

Bob

_________________
Robert Huby.
Yarmouth Nova Scotia.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Ven Mai 13, 2016 12:13 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Le langage est un bien commun, vivant, qui témoigne de notre histoire. Avec le renouvellement des générations, il évolue et les anciens sont dépossédés d'une partie de leur patrimoine. Ainsi va la vie. Tout passe à l'ouest.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Ven Mai 13, 2016 10:47 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
AVEC 41705 VISITES JE ME RENDS COMPTE QUE CETTE RUBRIQUE EST L'UNE DES PLUS VISITEES DU FORUM!!

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Jeu Mai 12, 2016 10:47 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
Guy Lévêque
1 mai, 10:03
Duffle-coat, gabardine, knickerbockers, tip-top ...
En changeant de saison nous changeons de garde-robe, en changeant de siècle, c'est le vocabulaire qui va au placard.
Je ne sais pas si les overshoes sont encore portés à SPM, mais il est certain que les importations s'étant diversifiées, le vocabulaire vestimentaire à la mode s'est renouvelé. Les overall, de vêtement de travail sont devenus des jeans universels tous usages(parfois tout usés), enterrant les pantalons de Tergal bien dans leurs plis. Tintin, demeure une référence en BD, mais je n' entends plus parler des knickerbockers que nous portions comme lui dans notre enfance. Quant' aux Tip-top qui nous valaient d'être "tout dessus" les jours de fête, ils sombrent dans l'oubli "complet". Bien que la chimie propose de nouveaux tissus, la gabardine résiste sous l'appellation de son inventeur Burberry, comme le duffel-coat d'ailleurs, en revanche le windbreaker a cédé la place à des coupe-vent synthétiques, les t-shirts ont supplanté les bividies et les baskets les bains-de-mer.
J'espère que ce petit retour dans ma garde-robe saint-pierraise du siècle dernier aura évoqué parmi les anciens, les bons souvenirs qui reviennent de chez Daille à Halifax.

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Sam Mar 19, 2016 6:16 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Arrête, pile sur place, on va te prendre pour un fiercul.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Ven Mar 18, 2016 10:44 am 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
Ben ch'uis capab'e... Ben ch'is rien smart...moudit costaud......Toute modestie mise à part, bien entendu :wink:

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Jeu Mar 17, 2016 7:31 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
T'es une maudite crack!

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Jeu Mar 17, 2016 6:30 pm 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
:rock: J'en lève 2 :wink:

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Jeu Mar 17, 2016 11:03 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Qui c'est déjà qu'était pas la messe?
Ceux qui connaissent cette vieille expression SPM lèvent le doigt.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mer Mar 16, 2016 5:48 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Les imbéciles heureux une de mes préférées. Je parle justement de çeux qui ....
sortent de Paris ou de Rome ou de Sète Ou du diable vauvert ou de Zanzibar Ou même de Montcuq il s'en flattent mazette... Et nous regardent avec mépris sans en avoir l'air.
Pour avoir racompagné à l'aéroport un grand nombre de missionnaires, je peux te dire qu'ils avaient toujours hâte de repartir. Une quasi panique de rater " leur retour à la civilisation"... (Sic)

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mer Mar 16, 2016 1:52 pm 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
pfffffffffffffff Pâle imitation :wink: mais nooooooon nous ne sommes pas chauvins. Soyons rieurs... Mais attention tout de même de ne pas donner raison à G.Brassens. :wink:

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Mar 14, 2016 6:02 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Comme d'habitude un journaliste qui croit avoir compris nos deux siècles de présence en 5 minutes. Première erreur d'entrée, il est bien plus difficile et long d'aller dans l'archipel polynésien, avec obligation de mettre pied à terre aux USA.
Quelques expressions pêchées chez Marc Derrible et accommodées plus ou moins de travers.
Demander à un local de corriger avant édition ce pourrait être une bonne idée.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Mar 14, 2016 12:16 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
DION OH _ YA UN LOUP GAROU QU'EST SORTI D'LA COULINE PIS Y MA FOUTU LES MICHES POUETTES!

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Mar 14, 2016 12:12 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
"DION OH L'PERE"

http://www.ouest-france.fr/saint-pierre ... on-4093410

Vraisemblablement ya encore du boulot a faire pour qu'on comprenne NOTRE SPM ANOO! Rien de pire que quelqu'un d'aut' qu'essaye de parler comme cheznoo!

Ca fait artificiel! ::moqueur::

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Déc 14, 2015 6:58 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
http://www.univ-avignon.fr/mini_site/group/222/1986.pdf

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Ven Nov 06, 2015 12:12 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Les gros du quai, ça se disait beaucoup, pour désigner les armateurs-importateurs, qui tenaient l'économie du pays. L'économie d'aujourd'hui a changé mais les fortunes se font encore sur le port. À noter que les services administratifs occupent de plus en plus de surface.
Et quand on regarde des photos prises sur le quai pendant la prohibition par exemple on voit que l'embonpoint était généralement réservé aux messieurs portant de riches tenues.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Ven Nov 06, 2015 5:17 am 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
Je me souviens d'avoir entendu souvent " C'est un gros déconno". Quant à l'autre expression....connais pas

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Jeu Nov 05, 2015 8:01 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
Entendu ce jour a SPM - "Ben dans c'temps la c’était pas comme main'nant... on n’était pas "les gros du quai"... et on n'avait pas grand'chose a s'met'sur l'dos!"

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Jeu Nov 05, 2015 7:51 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
Entendu ce jour a SP et je me demande si c'est vraiment de cheznoo ou si on utilise ailleurs?... " Ben tu connais Jos... un vrai déconno, ben il a pas changé d'un poil"...

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mer Sep 02, 2015 9:58 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
quelqu'un qui ne voulait pas se courber, se ployer pour travailler (la terre).

A SPM la déformation de l'expression vient de changer le mot "voulait" en "pouvait"... Pas d'sa faute mais il n'est pas paresseux a SPM! Ha!

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mer Sep 02, 2015 9:27 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
Celle là je ne la connaissais pas. -<<piné à bloc>> c'est moins classieux.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mer Sep 02, 2015 8:49 am 
AMIRAL

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:59 pm
Messages: 4157
Localisation: Saint pierre et miquelon
pour nous avoir les côte en long signifier avoir des courbatures ,après avoir fait des choses dures et difficiles ! pour mon mari comme pour moi ...?
victoria

_________________
Arlette Hacala Folquet


Dernière édition par victoria le Jeu Nov 05, 2015 11:42 pm, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mer Sep 02, 2015 8:07 am 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
victoria a écrit:
l'expression avoir les côtes en long ,a quelle signification pour vous ?
victoria

Avoir les côtes en long - Expressio
www.expressio.fr/expressions/avoir-les- ... n-long.php
Signification, origine, histoire et étymologie de l'expression française 'Avoir les côtes en long' dans le dictionnaire des expressions Expressio par Reverso ...

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mer Sep 02, 2015 7:35 am 
AMIRAL

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:59 pm
Messages: 4157
Localisation: Saint pierre et miquelon
l'expression avoir les côtes en long ,a quelle signification pour vous ?
victoria

_________________
Arlette Hacala Folquet


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mar Sep 01, 2015 7:40 pm 
AMIRAL

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:59 pm
Messages: 4157
Localisation: Saint pierre et miquelon
et l'expression ,à cracher le sang ?
Victoria

_________________
Arlette Hacala Folquet


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mar Sep 01, 2015 7:33 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
MARC DERRIBLE L'A REPERTORIEE MAIS SANS INDICATION QUANT A L'ORIGINE
BRASSEUR N'EN PARLE PAS

On n'est pas chez Tiou-Tiou : Rappel à l'ordre dans une maison où l'on aurait tendances à salir, déranger, chahuter ...

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Mar Sep 01, 2015 7:18 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 9:08 pm
Messages: 4870
En regardant le jardin à René sur FB, je me suis dit : on n'est pas chez TIOUTIOU.

Mes parents employaient cette expression ( on se croirait chez Tioutiou) quand il y avait du désordre dans notre chambre.

Si quelqu'un en connaît l'origine , je prends.

_________________
Dieu est tout sauf incroyable. Guy Lévêque


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Sam Oct 04, 2014 9:07 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
Passent tous a ouest ces jours-ci y'en a encore un qu'a fait la carpette!

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Juin 30, 2014 5:14 pm 
QUARTIER MTR 1ere Classe
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mar 26, 2011 12:27 pm
Messages: 212
Non DD, c'est le Coq au Ricard dans le midi !

_________________
Biscot


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Juin 30, 2014 4:02 pm 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Fév 12, 2010 7:43 pm
Messages: 13512
Ben les bleus y passent aux quarts et le coq au rico! ! ::eiffel ::coq2::

_________________
André Lafargue
ON MOULIT PAS!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Juin 30, 2014 3:20 pm 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
J'avais bien compris H.G. Mon "on s'y croirait" sous entendait "à SPM. Enfin.......... presque 50 ans en arrière, pour la façon de s'exprimer

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Juin 30, 2014 12:23 pm 
QUARTIER MTR 1ere Classe
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mar 26, 2011 12:27 pm
Messages: 212
Rien inventé Claude, c'est ma sortie en pêche d'hier, racontée à la sauce Saint-Pierraise. J'en ai passé deux au four à midi..mauvais qu'c'était ! plein les babines , un maudit scaf ! un p'tit spell par la d'ssus et smart comme un papillon pour watcher le match de ce soir...Et ALLEZ LES BLEUS, qu'ils sont, puisqu'on dit cheznoo " bleu qu'il est" .

_________________
Biscot


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Juin 30, 2014 9:06 am 
VICE AMIRAL D'ESCADRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 13, 2010 6:31 pm
Messages: 3264
Localisation: Seine et Marne France
::hahaha:: :up: :up: ...... Biscot2...on s'y croirait

_________________
Claude Verreaux Lafargue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Lun Juin 30, 2014 3:39 am 
QUARTIER MTR 1ere Classe
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mar 26, 2011 12:27 pm
Messages: 212
Hier matin, p'tit vent d'suroît, on décide avec mon pote Loulou, d'péter un coup pêche à la daurade. Dès en arrivant , on est tombé sur la piaule, on n'a branlé 35 maudites caouennes. On était bien en pêche, pis l'vent est monté au Suet, la mer s'est levée avec un maudit clapot, obligé d'lever la pigasse. Comme la marée était d'dans, on a mis en route pour la cabane, ben j'te dis pas comme on a pioché d'dans, presqu'obligé de mettre les fargues. Une maudite branlée pour rentrer....

_________________
Biscot


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: LE PARLER DE CHEZ NOO
UNREAD_POSTPosté: Dim Juin 29, 2014 9:14 pm 
QUARTIER-MAITRE
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Fév 28, 2010 8:43 pm
Messages: 341
Localisation: Sherbrooke PQ
M'en rappelle de celle là Bob comme si c'était hier
J'ai vu un groupe jouer à L'escale, même avec les amplis à bloc y passaient psr dessus
Ici aujourd'hui y fait 35 C° je me sens comme un poux dans un baril de mélasse

_________________
Inventaire des richesses floristiques et faunistiques des Iles St-Pierre et Miquelon
http://www.naturespm.com/
Baleines à bosses aux Iles S.P.M
http://danart.free.fr/naturespm/whalespm


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 903 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 13  Suivante

Heures au format UTC - 3 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Exabot [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com